Into this house we’re born

Into this house we’re born
Dans le cadre du projet « Au croisement des poussières »
Montage réalisé à partir de superposition de vidéos de caméras embarquées (dashacams)
Vidéo de 2:55min diffusée en boucle.

2018
URL : https://youtu.be/ZNbktDqIlG0


Installées par les conducteurs pour prouver leur bonne foi en cas de litige, les caméras embarquées (ou dashcams) captent parfois des phénomènes météorologiques, comme les tempêtes de poussières.« Into this house we’re born » est une des pièces de mon projet « Au croisement des poussières ».
La migration des hommes et celle de la poussière sont souvent intimement liés.Les Syriens réfugiés au Liban ont été rattrapé par la poussière de leur propre pays en ruine. Dans les années 30 aux Etats Unis « The Dust Bowl », a poussé les gens à fuir les régions dévastées.
Ici, la poussière et les hommes foncent l’un vers l’autre jusqu’à l’affrontement.La boucle de la vidéo empêche tout échappatoire. Le mur de poussière compact engloutit tout, inlassablement.

Le titre est une phrase de la chanson « Riders on the Storm » du groupe The Doors.